Projets de friches industrielles du Minerai de Fer de Gaoual

Contexte du Projet :

La République de Guinée est reconnue non seulement pour ses grandes richesses minières mais également pour la répartition des différents types de minéraux à travers son territoire. Les trois principaux minéraux exploités en Guinée sont la bauxite, le fer et l’or. Tout d’abord, la Guinée est dotée d’environ 40 milliards de tonnes de bauxite situées principalement dans les parties ouest et centre du pays. Ce patrimoine représente environ 2/3 des ressources mondiales de bauxite. Deuxièmement, des milliards de tonnes de minerai de fer à haute teneur identifiées dans le Mont Nimba, à Simandou, à Faranah et à Forécariah ont attiré les plus grandes entreprises du secteur au monde, notamment Rio Tinto et Vale. Troisièmement, la Guinée est dotée d’environ 300 tonnes de réserves d’or qui sont actuellement exploitées par deux sociétés notamment la Société Minière de Dinguiraye (SMD) (russe) et la Société Aurifère de Guinée d’AngloGold Ashanti (SAG).

Compte tenu de l’importance de ses richesses minérales, la Guinée reconnaît qu’il est important que le pipeline des friches industrielles, des nouveaux sites et des projets miniers soit systématiquement planifié et répertorié afin de tenir compte de l’évolution économique actuelle et des besoins futurs. L’un des objectifs d’un tel équilibre, c’est que s’il réussit à booster progressivement les différents projets miniers en phase de développement, le pays stabilise l’impact économique en évitant les conséquences potentiellement négatives du cycle d’expansion et de récession des produits de base.

Pour cette raison, la Guinée souhaiterait porter à la connaissance des investisseurs, l’existence de la propriété du minerai de fer de Gaoual. Les estimations du niveau d’exploration préliminaire indiquent un potentiel de 214 M tonnes d’une teneur moyenne de 41% Fe. Cette propriété est située à 200 km du port le plus proche et elle est détenue à 95% par la Guinée Iron Ore Ltd et à 5% par la Société Guinéenne du Patrimoine Minier (SOGUIPAMI).

Opportunités et Défis :

Investir dans la propriété de Gaoual comporte un ensemble d’opportunités et défis:

OPPORTUNITÉS:
La plupart des provinces riches en minerai de fer sont relativement loin de la côte, mais la propriété de Gaoual l’est un peu moins;

  • Le projet bénéficiera des infrastructures ferroviaires des autres projets de bauxite de la région, donc les investisseurs bénéficieront des infrastructures existantes;
  • Une demande accrue pour l’acier et l’automobile dans les marchés émergents de la Chine et de l’Inde;
  • La présence des leaders du secteur tels que Rio Tinto et Vale en Guinée devrait permettre de réduire les coûts de transaction liés à l’exploitation de la mine.

DÉFIS:
De vielles infrastructures ferroviaires, la faiblesse du niveau de qualification;

  • L’investisseur peut être amené à entreprendre une évaluation environnementale de base;
  • La présence éventuelle d’éléments délétères peut accroître le coût du projet;
  • L’incertitude des ressources financières de la SOGUIPAMI quant à sa capacité à s’acquitter de ses obligations d’exploration.

Pertinence du Projet :

Le marché du minerai de fer devrait rester dynamique au cours des 25 prochaines années principalement en raison de la croissance des méga villes de la Chine et des infrastructures connexes. Dés lors, la planification du développement futur des gisements de minerai de fer est essentielle et le moment est venu d’investir dans des projets de friches industrielles tels que Gaoual. Contrairement à la plupart des projets de minerai de fer en Guinée, la propriété de Gaoual est située à 100 km de Sangarédi, où la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) exploite actuellement une mine et un terminal ferroviaire pour l’exploration et l’exportation de la bauxite.

Synthèse :

Les investisseurs ont l’opportunité d’acquérir des actions de la Guinée Iron Ore Limited, une entreprise qui détient un permis de prospection de minerai de fer dans la propriété de Gaoual. S’il réussit à en prouver la viabilité, le titulaire a le droit de négocier les conditions d’exploitation et de commercialisation en conformité avec les lois de la Guinée.

Les licences sont situées à 100 km de Sangaredi, où la CBG exploite actuellement une mine et un terminal ferroviaire pour l’exploration et l’exportation de la bauxite.

  • Hausse des économies d’échelle du secteur liées à plusieurs facteurs clés ayant un impact direct sur les Investissements directs étrangers (IDE). Pour le transfert de technologie par exemple, la demande concerne les services d’appui du secteur et l’investissement par forage, l’échantillonnage minier, les services de laboratoire, de personnel, de gestion de projet,
  • Augmentation de la confiance des investisseurs,
  • Attraction de l’investissement dans des secteurs d’accueil tels que l’hôtellerie, les compagnies aériennes et le tourisme
  • Créer des emplois
  • La possibilité d’utiliser la ligne ferroviaire et le port en eau profonde améliore la viabilité de ce projet.
  • Réduire la concentration du développement dans une région du pays
  • Promouvoir davantage le développement des infrastructures et en faire profiter les résidents et les entreprises tout au long du projet
  • Réduire l’exode rural
  • Promouvoir les PME et la production locale
  • Apporter des avantages sociaux aux communautés riveraines des projets en conformité avec le nouveau Code minier