Projet de rénovation, d’extension et d’équipement de l’hôpital national Donka

Contexte du Projet :

Le système de santé en République de Guinée est confronté à des défis majeurs. Il s’agit principalement de :

  • La pérennité des acquis, qui passe par un effort renouvelé d’engagement et de responsabilité de la part des professionnels de la santé, de l’Etat, des communautés et des partenaires au développement. Cet engagement inclut le financement et la décentralisation du système.
  • L’accès équitable aux soins et aux services de santé pour que chaque guinéen puisse bénéficier en temps opportun des soins requis par son état de santé.
  • L’amélioration de la qualité des soins et des services avec l’observance de standards internationalement reconnus.
  • Le contrôle du paludisme et des maladies émergentes et ré-émergentes y compris les IST-SIDA, qui exige la mobilisation de chacun.

La situation sanitaire du pays a été marquée par de nombreux problèmes ayant conduit à la formulation d’une Politique Nationale de Santé (PNS) et d’un Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) pour la période 2003-2012. Celui-ci a été décliné selon les axes stratégiques suivants:

  1. la lutte intégrée contre la maladie et la mortalité maternelle et néonatale,
  2. le renforcement des capacités institutionnelles et de gestion,
  3. l’amélioration de l’offre de soins et de l’utilisation des services,
  4. le développement des ressources humaines,
  5. la promotion de la santé. Le PNDS ayant pris fin en 2012, un nouveau plan de développement sanitaire est en cours d’élaboration pour la période 2014-2022. Ce projet s’inscrit donc dans le cadre de l’amélioration de l’offre de soins et de l’utilisation des services. En effet, l’ensemble des infrastructures du sous-secteur public présente des états physiques et fonctionnels différents à cause des décalages dans leur réalisation et de la faiblesse de la maintenance. De nombreuses structures sont peu fonctionnelles du fait de la dégradation de leur état physique mais aussi de la défectuosité des équipements et de leurs plateaux techniques et de l’insuffisance du personnel compétent aux nouvelles technologies. Ceci entraine une faible satisfaction des usagers, des professionnels et des pouvoirs publics quant à la qualité des prestations fournies dans ces établissements de soins.

Pertinence du Projet :

En Guinée, il existe trois (3) hôpitaux nationaux : Ignace Deen, Donka et Kipé construit par la coopération chinoise et mis en fonctionnement récemment. Ils  sont situés à Conakry et dépendent directement du Ministère de la Santé. Ce sont des centres hospitaliers universitaires.  L’hôpital National de Donka, le plus grand hôpital du pays, est l’un des premiers établissements de soins de la Guinée. Il a été construit en 1957 et assure la couverture sanitaire nationale. L’hôpital de Donka est opérationnel depuis 1959. Il n’a pas été réhabilité depuis cette époque jusqu’en 1998. A l’heure actuelle, il compte 515 lits répartis entre 32 services et unités avec une triple mission : les soins, la formation et la recherche. En 2012, le nombre de consultations était de 109 074 pour 12 204 hospitalisations, dont 4 354 interventions chirurgicales et 2 614 césariennes.  Ce projet porte donc sur la rénovation, l’extension et l’équipement de l’hôpital, qui est une structure de référence de niveau tertiaire dotée de la personnalité morale et jouissant d’une autonomie de gestion conformément à son statut d’Etablissement Public Administratif (EPA). Cet hôpital a pour rôle :

  • D’assurer la prise en charge des urgences, des consultations externes, des malades hospitalisés et des cas référés par les hôpitaux régionaux, préfectoraux et les centres médico-communaux de la ville de Conakry ;
  • De soutenir les activités de soins de santé primaires et secondaires ;
  • D’assurer la formation initiale et continue des personnels médicaux et paramédicaux ;
  • De promouvoir la recherche en santé en vue de réduire la mortalité et la morbidité Du fait de sa position centrale et incontournable dans la carte sanitaire de la Guinée, ce projet revêt un caractère prioritaire pour l’amélioration de l’offre de soins au niveau de la ville de Conakry, mais aussi au niveau national.

Synthèse :

Ce projet vise la population guinéenne en général et celle de la ville de Conakry en particulier. Conakry totalise plus de la moitié de la population urbaine du pays, estimée à plus de 4 millions habitants, d’où une large cible touchée par ce projet.

La moyenne nationale de répartition des lits est d’1 lit pour environ 4 300 habitants, ce qui est trois fois inférieur à la norme définie par l’OMS. Dans la situation actuelle de l’hôpital, le constat suivant est fait :

  • Une dégradation avancée des infrastructures due à leur vétusté ;
  • Une insuffisance et une défectuosité d’équipements de prise en charge médicale ;
  • Une faiblesse des moyens d’explorations biologiques et fonctionnelles ;
  • Une insuffisance dans la gestion des ressources humaines et le leadership.