Energies

La réhabilitation et le renforcement de la production hydroélectrique font partie des actions prioritaires du plan de redressement du secteur de l’électricité car :

  • Le mauvais état des centrales hydroélectriques a un impact direct sur l’ampleur des délestages observables sur le réseau, et contribue à accroître le taux de participation des centrales thermiques et du coût de production de l’énergie ;

Le Projet Hydroélectrique de Kaléta s’inscrit dans le cadre d’un Programme d’Intégration Énergétique sous-régionale appelé OMVG. Malgré la fin des études enregistrées en 2006, la réalisation n’a pu être faite, faute de financement. Dans ses promesses de campagne, le Président Alpha CONDE a pris l’engagement de résoudre définitivement le problème d’électricité en Guinée au cours de son premier quinquennat, par la construction d’une Centrale Hydroélectrique, à Kaléta (construction d’un barrage ; construction d’un évacuateur de crue ; construction d’une usine de 240,5 MW ; construction d’une ligne aérienne de transport de 225 KV sur une distance de 146 km, reliant la Centrale aux différents postes d’interconnexion ; construction et bitumage de 70 km de route et électrification des villages environnants). Conformément aux engagements du Président, les travaux ont démarré le 4 avril 2012, et dureront 48 mois.
Les travaux seront réalisés par la société chinoise CWE pour un coût hors taxes de 446 Millions de US$ couvrant les composantes suivantes: construction d’un barrage ; construction d’un évacuateur de crue ; construction d’une usine de 240,5 MW ; construction d’une ligne aérienne de transport de 225 KV sur une distance de 146 km, reliant la Centrale aux différents postes d’interconnexion ; construction et bitumage de 70 km de route ; et électrification des villages environnants. Les travaux ont démarré le 4 avril 2012 pour une durée de 48 mois.